Teacher man – Frank McCourt

Voici le dernier tome de la trilogie des mémoires de Frank McCourt, j’ai présenté le premier tome Les cendres d’Angela ici, suivi de C’est comment l’Amérique.  Tu ne les as pas lus ? pas de panique, on peut lire celui-là sans avoir lu les deux premiers, c’est comme une aparté dans sa vie. J’aime toujours autant son style et son humour, on a l’impression de l’entendre penser à voix haute. images (3).png30

New York, des années 1960 aux années 1990. Après avoir usé ses talents dans nombre de petits boulots, Frank McCourt se décide à utiliser son diplôme d’enseignant. Premier poste : un lycée technique de Staten Island. Premiers élèves : des fauves. Face à ces jeunes monstres, quelle attitude adopter ? Les punir, sachant que leurs parents ont la main leste ? Les laisser macérer dans leur bouillon d’inculture ?
Au risque de fâcher sa hiérarchie, Frank McCourt choisit la ruse. Les élèves font des batailles de sandwiches ? Il les attrape au vol et les mange. Ils n’apportent jamais de mots d’excuses pour leurs retards ? Il y voit une manière détournée de leur enseigner l’écriture en leur faisant rédiger les excuses d’Ève ou de Judas. Ils n’écoutent pas en cours ? Il les intrigue, les étonne, les suspend à ses lèvres avec des anecdotes sur son enfance irlandaise, histoires passionnantes qui, pendant trente ans, réussiront à captiver les élèves les plus rétifs…

Publicités

3 réflexions sur “Teacher man – Frank McCourt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s