les sœurs robin – yves viollier

Je ne dirai pas  que c’est une déception, mais je m’attendais à autre chose. Un peu plus « d’aventure » peut-être. En tout cas, on se représente bien ces deux mamies, vieilles filles, et je me dis que moi aussi quand j’aurai leur âge, je serai sans doute dépassée par un tas de choses. Elles m’ont fait penser à ma grand-mère et à ses petites manies… L’atmosphère est à la fois douce, mélancolique et tendre. index

Deux sœurs : Marie, quatre-vingt-un ans ; Aminthe, soixante-dix-neuf ans. Deux vieilles demoiselles qui réussissent à vivre dans une entente fragile entre le chat, le carillon et le piano de leur grande maison de famille. Mais voici leur paix menacée : pour cause de rénovation du quartier, leur maison doit être détruite. Elles refusent, elles se révoltent. Pourtant, elles ne perdent pas pied : si elles doivent abandonner leur maison, ce sera comme elles l’entendent…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s